Seul au mont saint Michel

28/02/2011 Par Benoit

J’organise une fois par an un stage photo au mont Saint Michel , pour les photographes  désirant apprendre à faire des photos de lieux aussi touristiques que le Mont Saint Michel, sans rencontrer de touristes. … Pour plus de détails contactez moi. Voici le récit du voyage qui m’a donné cette idée …

.

Alors que je rentrais de ma Bretagne natale vers Paris lundi dernier, je me suis décidé, au tout dernier moment, à visiter de nouveau le Mont Saint Michel.

Arrivé vers 15h, j’ai trouvé le mont grouillant de touristes se prenant en photos devant chaque morceau de pierre du rocher autrefois Breton. Pas un endroit ne grouillant pas de monde.

Alors, une idée m’a traversé la tête… Le mont saint Michel, sans touriste, se serait comment ?

J’ai donc décidé de passer la nuit dans ce lieu de pèlerinage.

Vers 20h les magasins ferment tous les uns après les autres. Les marchands du temple tirent leur révérence, les bus remplis, repartent eux aussi vers d’autres destinations, après cette courte escale, emportant avec eux les derniers visiteurs de la journée. Les touristes retardataires, souvent en couple, voulant profiter du mont, restent un peu dans les restaurants, encore ouverts, avant d’aller flâner dans les rues vident, puis de reprennent la route.

.

.
.

.

.

.

Vers 22h les derniers restaurants commencent à fermer. Les derniers touristes de la journée commencent à de partir, laissant ce lieu, s’endormir doucement. Les cinq voitures sur le parking des personnes ayant réservé une chambre dans les hôtels me font comprendre que le moment magique est arrivé. Le mont Saint Michel est à moi … tout seul. Je me retrouve seul, face à 1200 ans d’histoire. C’est comme si on m’avait laissé les clés du Louvre pour une nuit.

Après manger j’ai pris mon appareil photo et je suis parti dans cet endroit désormais assourdissant de silence. Seul les pas de quelques couples flânant et profitant enfin pleinement de cet endroit ou encore le bruit familier d’un pied d’appareil photo qui se met en place, viennent interrompre brièvement, de temps à autre, cette béatitude.

Je ne dormirais pas beaucoup cette nuit, car j’ai vraiment envies de profiter de ce privilège qui m’est fait. Pour faire des photos, c’est certain, cette nuit et au lever de soleil, mais aussi pour profiter de cette plénitude et cette spiritualité que ce lieu inspire même à un agnostique comme moi. Sans un touriste ce lieu est magique. Instant privilégié où l’on peut vraiment se rendre compte que 1200 années d’histoire lourdes en évènements ont laissé des traces un peu partout sur ce tout petit rocher. Une alchimie opère après un instant, qui fait que l’on entre en communion avec le mont saint Michel.

Instant magique où l’on se rend compte de la chance que l’on a de pouvoir profiter presque seul de cet endroit habituellement fourmillant de monde. On en oublierait le froid qui, en ce mois de novembre, nous glace le visage. Le spectacle presque irréel d’un endroit où l’histoire est présente à chaque coin de rue. Je suis resté longtemps assis ici et là, contemplant tranquillement la vue grâce à une lune généreuse. Pouvant prendre tout mon temps pour prendre mes photos, sans être dérangé.

Les gens qui y marchent la nuit y parlent à voix basse, comme s’ils avaient peur de réveiller les fantômes à jamais endormis en ce lieu. Seul un carillon au-dessus du petit cimetière rappel tous les quarts d’heure que le temps ne c’est pas arrêté.

.

.

.

.

.

.

.

6h30 heures du matin. Après seulement 2h de sommeil, je me lève pour aller profiter du lever du soleil. Puis dès l’ouverture du monument, profiter que les touristes ne soient pas encore là pour saisir tout l’esprit de l’abbaye qui fut construite pour être monacal et non pas pour être bruyante et remplie de personnes ne respectant pas l’aspect sacré de ce lieu. Instant de recueillement dans cette basilique vide à l’endroit même où tous ces grands personnages de France, tous ces rois de France, Jeanne d’Orléans, Bertrand Duguesclin, certains papes ou d’autres personnages illustres sont venus se recueillir. Instant de recueillement en un lieu sacré.

.

.

.

Puis ultime privilège, j’ai eu le droit de visiter le circuit habituellement touristique seul, sans touriste. Je me suis retrouvé comme dans un rêve. Moi qui voulait savoir à quoi pouvait ressembler le mont sans touriste, me voici seul dans un monument vieux de 12 siècles.

A 10h30, seul dans la crique du mont saint Michel pour prendre encore quelques photos, je n’ai pas envies que ce moment magique finisse. Malheureusement, comme toutes les bonnes choses, elles finissent toujours malheureusement.

A 10h00 – 10h30 les premiers cars de touristes arrivent déchirant la tranquillité de ce lieu, interrompant cette alchimie qui opérait depuis la veille et dont j’ai été un des rares témoins privilégié.

.

.

Si un jour, tout comme je le fais chaque année, vous désirez visiter le mont Saint Michel seul, sans aucun touriste, de nuit comme de jour, à l’extérieur comme dans le monument, vous pouvez suivre le stage que je propose une fois par an. Par contre les places sont rares et souvent très vites prises

J’ai donc la réponse à ma question, pour ceux qui savent apprécier le silence, reconnaître la beauté quand elle se présente, le Mont Saint Michel sans touriste est une expérience unique d’où on en revient quelque peu bouleversé si on en revient pas définitivement changé.

.

.

[MyVideo]mont_saint_michel[/MyVideo]

.

A propos de l'auteur :

Photographe professionnel Benoit habite à Paris, en ile de France .

Spécialisé dans les reportages de mariage, les photos de mode et publicité, il se propose de vous accompagner dans vos désir de photos

Il propose une approche artistique et contemporaine de la photo, pour que vous n'ayez plus honte de vos photos de mariage où le photographe vous a juste placé à côté d'un arbre à faire "coucou".

Discret et sérieux, il sait se faire oublié sans rien louper de vos évènements.

Professional wedding photographer in paris. Benoit Thibaudeau is specialized in advertising, fashion and books Photo.

Son site de photographe :

Son site de stage photo :

       
  • Nath - 2011-03-01 13:22:41

    Merci pour ces très belles photos. Le mont est un lieu magique dès que l'on arrive à s'éloigner des hordes de touristes...

  • françois xavier gosselin - 2011-03-03 11:40:41

    j-ai beaucoup vos photos...et la musique

  • jcoli - 2011-03-03 14:37:02

    B-R-A-V-O....tout simplement enchanteur

  • Dell - 2016-06-28 05:59:33

    Purtroppo, considerato il suo caso, non credo di poter fare più di ciò che hanno già fatto i colleghi dermatologi che mi hanno preceduto. La pitiriasi rubra pilaris è una forma congenita e al momento non ci sono terapie per sconfiggerla in via devroitifa.Cnrdialmente,Piof. Antonino Di Pietro

* Votre Mail
* Votre Nom
* Votre Message